Archives de tags | Robin Hobb

Join the P.a.L #4

Uncle-Sam1

Voici ce qui sera sans doute le dernier tome de mes nouvelles acquisitions pour cette année 2015 (j’en suis même sûre, vu mon assiduité ici ces derniers temps). Entre temps, je continue de tester de nouvelles mises en page pour ce type d’articles, peut-être qu’un jour, j’en trouverai un qui me satisfera.

 

Ces derniers mois, j’ai été raisonnable, ma PàL doit absolument descendre, certains livres y sont depuis bien trop longtemps, et j’aimerai autant éviter que cet état ne se propage à toutes mes acquisitions. Et voyez-vous, certains des livres ci-dessus sont déjà sortis de la pile à peine entrés, alors que d’autres y végètent depuis des semaines, mois, années.

Blasmusikpop a même déjà eu droit à son article, oui oui ! J’en ai d’autres en réserve depuis bien plus longtemps, histoire de rendre un peu de vie à ce blog.

Fool’s Quest de Robin Hobb est également sorti de ma pile, après y être resté deux mois -le dernier Join the P.à.L remonte à six mois et celui-ci présente toutes les acquisitions des mois écoulés depuis- comme pour tous les Hobb, je les achète à leur sortie, pour être déchirée entre la hâte et l’anticipation de retrouver cet univers et la peur d’être déçue.

Tous malades, recueil de poèmes dirigé par Neil Gaiman et illustré, entre autres, par Boulet est à moitié sorti, étant totalement incapable de lire un recueil de poèmes d’une traite, même si je suis très emballée par ce que j’ai lu : des poèmes du même type que les poèmes de Tim Burton. Vivement que je mette la main sur Par bonheur, le lait !

L’ours est un écrivain comme les autres, de William Kotzwinkle. Celui-là, c’est un mélange de hasard et calcul. A chaque visite en librairie, je tournait autour de ce livre, attirée au début par sa couverture (WTF ? o.O), puis, par le nom de l’auteur, qui est cité dans ma liste des 1001 livres à lire (dont je ne viendrai jamais à bout), pour me convaincre par sa quatrième de couverture, qui est tout simplement une citation de Terry Pratchett. Si lui a aimé, ça ne peut qu’être bien. (J’espère.)

Je serais sûrement passée à côté de L’instinct du Troll de Jean-Claude Dunyach si je n’en avais pas lu du bien. Alors que la quatrième de couverture est plus que prometteuse. J’espère que la suite sera à la hauteur. Et soutenir l’édition et les auteurs français, ça ne fait jamais de mal.

Le Dragon de Glace de GRRM était un achat purement compulsif : un livre situé dans l’univers du Trône de fer, illustré par Royo ? L’espace d’un instant, je suis redevenue une ado gothique sur les bords et sans m’en rendre compte, j’avais payé.

Je lis xXxHolic par intermittence depuis plusieurs années, avec une longue pause forcée au milieu, l’endroit où je me les procurait ayant fermé. Puis ils ont été réédité, j’ai retrouvé une librairie manga sympa, et j’ai replongé. J’en ai profité pour acheter le dernier tome sorti de Save Me Pythie, un manga français (oui !) dont l’action se situe en Grèce antique. Pour terminer par Minuscule, acheté sur un coup de tête parce que ça avait l’air mignon, on a toujours besoin de mignon, surtout un 14 novembre 2015. Il est déjà sorti de ma PàL, un article suivra sûrement !

Publicités

Top Ten Thursday #20

TTT3WLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français Iani.

Les 10 livres que vous n’avez pas réussi à poser une fois commencés

Pour plus de facilité, s’il y a plusieurs livres d’une même série qui sont concernés, je ne citerai que le premier qui m’aie fait cet effet.

  • Jane Eyre, de Charlotte Brontë, qui fût mon premier coup de cœur littéraire.
  • Les Petits Dieux, de Terry Pratchett, c’était l’été, il faisait beau, je revenais de la médiathèque, je me suis installée sur la terrasse, j’en ai oublié de manger, en deux jours, c’était plié.
  • Bruges-la-Morte, de Rodenbach. Aussi surprenant qu’il n’y paraisse, ce livre lu en cours de français en 1ère m’a profondément marqué, et je j’ai lu d’une traite. Malheureusement, ça ne veut pas dire que mes notes de devoir étaient à la hauteur de mon appréciation.
  • Herr Lehmann, Sven Regener, lu en licence pour mon TD d’allemand, le choix était libre (ou presque), et mon choix s’est avéré à la hauteur de mes attentes (par bonheur, les lectures étaient obligatoires, mais leur choix était libre pendant tout mon cursus universitaire). Il a même été l’objet d’un exposé oral lors dudit TD, oui, rien que ça (bon, en vrai, l’exposé, c’était obligé, et les autres livres lus étaient déjà pris).
  • Royal Assassin, de Robin Hobb, parce que j’ai mis du temps a entrer dans le premier, jusqu’à la moitié, a peu près, ensuite, c’était parti.
  • Le Trône de Fer, George R.R. Martin.
  • Neverwhere, Neil Gaiman, lu dans les mêmes conditions que Herr Lehmann, mais pas la même année.
  • The Name of the Wind, Patrick Rothfuss. Dois-je encore élaborer ?
  • La Cité des Livres qui Rêvent, Walter Moers.

Décidément, on retrouve ma Sainte Trinité dans pratiquement tous mes Top Ten. Sur ce, je vais tenter de découvrir d’autres auteurs top moumoute qui sauront me faire autant d’effets.

Join the P.à.L. #2

Uncle-Sam1

Le seul et unique épisode de Join the PaL (qui pourrait aussi bien s’intituler, comme partout, In my Mailbox, si seulement les livres arrivaient réellement dans ma boite aux lettres – les déposer dans la boîte aux lettres avant de rentrer n’est pas une option -) date déjà de juin. Et lors de mon dernier Top Ten, qui remonte également à un mois, je vous annonçait fièrement que mes achats 2014 avaient été raisonnables, la cape au vent, le nez en l’air et le halo céleste. Ils le sont sans doute, mais entasser tous les livres achetés depuis juin (ou reçus en cadeau) sur une pile, ça n’aide pas à visualiser le « raisonnable » de la chose (heureusement que j’en ai déjà lus quelques uns). Alors, avant que cette pile ne s’écrase en plein milieu de mon salon, voici mes dernières acquisitions !

51kMp06sawL musiquedusilence (179x281) 3980 (452x640) savemepythie (250x346) Fool_s_Assassin (383x522) grimoire-recettes-l-apothicaire-12626-300-300 (248x300) recettenounouogg (427x640) handmaid'stale (400x430) index (245x346) ludwig_fantasy_2529 (392x600) mémoires d'un maitre faussaire  notesboulet (278x397)   unehistoire de tout (118x180) worldoiaf (260x344) zamonien (221x346)

Je vous avais parlé en long, en large et en travers du Nom du Vent de Patrick Rothfuss, et aussi que la suite allait se retrouver dans ma pile à lire. C’est fait, et The Wise Man’s Fear est déjà lu. La Musique du Silence attendra un peu, elle se trouvait sur ma liste de Noël, et avant de retomber dans une panne qui n’est pas si loin derrière moi, je préfère souffler en allant voir ailleurs (désolée, Patrick).

Save me Pythie est un manga français. Oui. Autant dire que c’est une BD au format poche, hein. Elle reprend les mythes grecs, et comme le premier tome était sympathique, j’ai acheté le deuxième lors de sa sortie. Un article était prévu. Les limbes de mes brouillons l’ont mangé. Il faudra que j’aille le chercher.

Fool’s Assassin. Est-ce que je dois encore vous en parler ? Non, n’est-ce pas ? Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à lire l’article sur la suite de l’Assassin Royal (Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii).

Grimoire des recettes de l’apothicaire. Il se trouvait également sur ma liste de Noël, parce que j’adore faire tremper des trucs dans des bocaux et les oublier. Ça me permet de créer des microcosmes et de me prendre pour Dieu. Non, en vrai, j’aime savoir quelles plantes sauvages (ou pas, d’ailleurs) peuvent nous apporter des bienfaits, et comment les préparer, vivement le printemps que je puisse récolter !

Les Recettes de Nounou Ogg. Quand je l’ai déballé à Noël, juste après le Grimoire de l’apothicaire, on m’a dit qu’avec des bouquins pareils, on ne viendra plus manger chez moi. Je comprend pas. La branlante aux fraises a pourtant l’air… conviviale… Sérieusement, une livre de recettes. De Nounou Ogg. Comment résister ? (En plus, certaines recettes ont l’air faisables dans notre monde à nous ! – branlante aux fraises -)

The Handmaid’s Tale, qui se trouvait sur ma liste à lire depuis deux ans, au bas mot. C’est en rendant une visite de courtoisie à ma librairie anglophone préférée qu’enfin, je l’ai trouvé. Ni une ni deux, je suis passée à la caisse (en commandant The Wise Man’s Fear dans la foulée). De plus, il est sur la liste des 1001 livres à lire.

L’homme qui sauva le monde et autres sources d’étonnement. Le livre tiré du fantastique blog Axolot (aussi disponible en BD). Il me le fallait.

Ludwig Fantasy. Il s’agit de la suite de Ludwig Revolution, manga qui détournait les contes de Grimm pour en faire des récits dignes des pires films d’horreur. La fin m’avait laissé un goût de trop peu, alors quand j’ai su que la suite allait sortir, pour s’aventurer hors des terres de Grimm, j’ai attendu la date de sortie de pied ferme.

Mémoires d’un maître faussaire. Là aussi, un article s’est perdu dans les limbes des brouillons. Un livre déroutant, dont je ne sais toujours pas trop quoi penser. Il est temps de replonger dans mes notes et de vous en parler.

Notes. Il est doré et il y avait un écusson avec. Et il y a du Boulet dedans.

Bon, il n’a pas de licornes, mais des dinosaures. Des DINOSAURES et du DORE ! Et un écusson PANDA !

 Une histoire de tout, ou presque. Parce qu’à part les dinosaures dorés, s’instruire pour de vrai, ça me semblait une bonne idée.

A World of Ice and Fire. En tant que grande amatrice du Trône de Fer, il me fallait cette encyclopédie rédigée par GRRM et les tenanciers de Westeros.org.

Zamonien: Entdeckungsreise durch einen phantastischen Kontinent – Von A wie Anagrom Ataf bis Z wie Zamomin. La Zamonie est un univers si foisonnant et complexe qu’une encyclopédie n’est pas de trop pour conserver une vue d’ensemble sur tout ce bestiaire et ce continent étrange. ET j’aime les encyclopédies insolites.

Top Ten Tuesday #18

TTT3WLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français Iani.

Le Top Ten des livres lus en 2014

Les deux premiers sont interchangeable. Le troisième est bien troisième.

Top Ten Tuesday #15

TTT3WLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français Iani.

Les 10 suites de séries que vous attendez impatiemment

Cette fois ci un jeudi, et comme souvent, il n’y en aura pas 10, parce que j’ai terminé beaucoup de séries déjà, que pour certaines entamées, la suite se trouve déjà dans ma PAL, ou encore que je ne suis pas encore assez prêt de la dernière publication en date pour me languir du prochain à sortir, et aussi parce que je lis pas mal de one-shots.

Mais ça n’empêche pas qu’il y ait des séries dont j’ai hâte d’avoir la suite entre mes mains, et la plupart de ces séries là, je les ai déjà mentionnées au moins 5 fois chacune. (Un jour, peut être, je compterais les occurrences les plus fréquentes dans mes Top Ten, parce que j’ai l’impression de tourner en rond).

S’il y en d’autres auxquelles je n’ai pas pensé, c’est qu’au fond, je n’ai pas si hâte que ça, même si ça me fera plaisir de les lire.

Fool’s Assassin – Robin Hobb

Fool_s_Assassin

Robin Hobb
Editions : Harper Voyager
ISBN : 9780553392425
630 pages

 Le Fou et l’Assassin

Tom Badgerlock has been living peaceably in the manor house at Withywoods with his beloved wife Molly these many years, the estate a reward to his family for loyal service to the crown.

But behind the facade of respectable middle-age lies a turbulent and violent past. For Tom Badgerlock is actually FitzChivalry Farseer, bastard scion of the Farseer line, convicted user of Beast-magic, and assassin. A man who has risked much for his king and lost more…

On a shelf in his den sits a triptych carved in memory stone of a man, a wolf and a fool. Once, these three were inseparable friends: Fitz, Nighteyes and the Fool. But one is long dead, and one long-missing.

Then one Winterfest night a messenger arrives to seek out Fitz, but mysteriously disappears, leaving nothing but a blood-trail. What was the message? Who was the sender? And what has happened to the messenger?

Suddenly Fitz’s violent old life erupts into the peace of his new world, and nothing and no one is safe.

J’ai découvert L’Assassin Royal très tard, bien plus tard que la plupart des gens, et sans doute que j’avais bien dépassé l’âge de la cible. Mais pourtant, ce cycle, (avec Les Aventuriers de la Mer inclus dans le lot), est sans doute celui qui m’a donné une des plus grosse claque littéraire de ma vie. Oui, rien que ça. C’était la première fois que je pleurais toute les larmes de mon corps lors de la mort d’un personnage, que j’avais des sueurs froides pendant ma lecture, que j’ai vécu ma lecture de manière aussi physique, et aussi qu’une fois le cycle terminé, toutes les lectures qui ont pu suivre dans la foulée m’ont parues aussi fades (et pourtant, des bouses écrites, j’en ai l’habitude.)

Quand j’ai su que Robin Hobb préparait une suite, j’ai trépigné d’impatience, j’ai attendu la sortie, puis, j’ai attendu que la librairie anglaise de Strasbourg réouvre après ses congés, puis, encore, que ma commande arrive. Et enfin, il était là, il m’attendait, et du coup, c’est lui qui a dû m’attendre. Est-ce que j’étais prête à retourner à Castelcerf, à replonger dans toutes ses intrigues, alors que j’avais fait mon deuil de cet univers, que l’histoire était close, que chaque personnage était allé prendre sa retraite ? Ça fait beaucoup de questionnements pour un simple roman qu’on ne me demande que de lire, pas d’écrire, n’est-ce-pas ? Mais derrière tout ça, il avait aussi l’appréhension, la peur d’être déçue. De retrouver cet univers, mais de ne pas y retrouver ce qui m’y avait tant plu.

Puis, il y a une semaine, j’ai décidé d’y aller franchement, histoire de savoir, comme ça, ça serait fait, et aussi, je saurais tout de suite si ça valait le coup de sautiller en attendant la sortie de la suite en 2015. Alors j’ai ouvert le livre, et j’ai replongé dans les Six Duchés. Et, pour tous ceux qui ont l’intention de lire (ou qui sont en train de lire) L’Assassin Royal (allez-y, allez-y !), ça risque de spoiler un peu en attendant. Lire la suite

Top Ten Tuesday #14

TTT3WLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français Iani.

Les 10 livres que vous aimeriez relire un jour

  • Jane Eyre, Charlotte Brontë. Je l’ai déjà lu trois fois en français, une en anglais, pourtant, un jour, je le relirai, encore une fois, parce que c’est le premier livre à m’avoir marqué, il y a bientôt 20 ans.
  • Le cycle de L’Assassin Royal, de Robin Hobb. Parce qu’à peine le dernier tome refermé, j’avais envie d’y retourner.
  • La Cité des Livres qui Rêvent, Walter Moers, parce que cet univers est si foisonnant qu’il faut bien plus qu’une seule lecture pour saisir toutes ses particularités.
  • A song of Fire and Ice, GRRM, pour tenter de saisir tout ce qui m’a échappé lors de ma première lecture.
  • The Ocean at the End of the Lane, Neil Gaiman.
  • Les Petits Dieux, de Terry Pratchett, le livre qui m’a redonné goût à la lecture après une longue traversée du désert.
  • The Princess Bride, bien plus subtil qu’il n’y parait au premier abord.
  • Un Roi sans Divertissement, Jean Giono, que j’ai lu pour le bac de littérature, et que je me souviens avoir beaucoup aimé, contrairement aux autres livres du programme cette année là.
  • Et, attention, caution kitsch : les premiers tomes de la série des Angélique (son arrivée en Amérique m’a fait décrocher), parce que c’est ça qui m’a fait découvrir et aimer les romans historiques, que j’ai avalés par dizaines pendant mon adolescence.
  • Antigone, Anouilh, parce que ça fait longtemps, et que je ne m’en souviens plus.

Top Ten Tuesday #13

TTT3WLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français Iani.

Les 10 livres à lire cet automne (Votre PAL pour cet automne)
  • Beauté Fatale, Mona Chollet. C’est seulement la deuxième fois que je le place dans une PaL pour un instant T. Aller, on y croit !
  • Le Prince Bâtard, Robin Hobb.
  • Fool’s Assasin, Robin Hobb.
  • Wilde Reise durch die Nacht, Walter Moers.
  • La Longue Terre. Terry Pratchett, et Stephen Baxter.
  • Servir Froid, Joe Abercrombie.
  • Terminer Anna Karénine (comment ça, ça compte pas ?!)
  • Do Androids Dreams of Electric Sheep?, Philip K. Dick.
  • Et quelques ebooks : Folies, des Artistes Fous, entre autres.
  • Gagner la Guerre, Jean-Philippe Jaworski.

Edit : titres lus en automne sont barrés au fur et à mesure

Top Ten Tuesday #10

TTT3WLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français Iani.

Les 10 personnages que vous aimiez bien, mais que vous avez de moins en moins apprécié au fil des pages
  • Daenerys Targaryen. Je ne détaillerai pas plus.
  • The Fool, L’Assassin Royal.
  • Rauno Rämekörpi. Dans son cas, c’est certainement voulu.
  • Phèdre, l’héroîne de Kushiel. Pour elle, c’est fluctuant, je l’ai adorée au premier tome, elle a commencé a me chauffer les oreilles au deuxième, pour regagner mes faveurs pendant le troisième tome.
  • Athena, La Socière de Portobelle, de Paulo Coelho.
  • Thymara, du cycle des dragons, Robin Hoob.
  • Magrat Goussedail, le Disque Monde. Jusqu’à ce qu’elle se marie, en fait. oO Esme Weatherwax forever!
  • Luise, dans Wachstumsschmerz, de Sarah Kuttner. Son angoisse de devenir adulte et de devoir rentrer dans le moule la rend attachante au début, pour finalement, devenir un poids, autant pour elle, que pour son entourage, et le lecteur.

 

Join the P.à.L. #1

Uncle-Sam1

Ces derniers temps, quelques nouveaux livres ont rejoint mes étagères, malgré ma décision de ne plus en acheter avant que ma pile à lire soit descendue en dessous de 10. Plus facile à dire qu’à faire, quand plein de livres attendus sortent enfin, ou qu’on trouve un livre qu’on cherchait depuis des lustres, pas trop cher, et puis, ben, il a vu la lumière, il m’a sauté dans la main, j’avais pas le coeur de le reposer, il semblait si triste dans ce magasin. Ou qu’on va à l’étranger et que c’est le moment idéal pour complèter sa collection de livres d’un auteur local. Parce qu’en France, même à coté de la frontière, c’est pas facile à trouver, hein (surtout si la seule librairie de la ville qui fait cette langue là a un personnel aussi aimable qu’une porte de prison.)

 

Donc, voici les petits nouveaux des dernierEs mois/semaines.

photo (2)

 

Wilde Reise durch die Nacht et Rumo, de Walter Moers, parce que si je ne les trouve ni à Kehl, ni à Zweibrücken, ben, j’irai les chercher à Berlin, voilà.

The Ocean at the End of the Lane, parce que Neil Gaiman ! Et que je l’attendais en poche, et qu’il était là, et que mon cerveau n’a pas su se montrer raisonnable.

Metal Cats, parce que « Chats »! « Chevelus !, « Chats + chevelus ! », et surtout, parce que j’en avais entendu parler sur une page fan de kitten cam (tout va mieux avec des chatons) et que une partie des bénéfices sera reversée à des associations de protection animale. Et que l’auteur s’appelle Crockett, et que quand même, ça tombe bien.

Le Prince bâtard, préquelle à L’Assassin Royal, parce Robin Hobb est l’un de mes auteurs préférés.

Uncle Silas, de Le Fanu, parce qu’un jour, je le terminerai, depuis le temps que je l’ai commencé. Et qu’il est dans ma liste.

Anno Dracula, Kin Newman, parce qu’il m’inspirait bien. Et que sa couverture est jolie.

Devil’s Lost Soul, de Kaori Yuki, parce que c’est une mangaka que j’appréciait beaucoup plus jeune, et que j’étais curieuse, et que le nombre de tomes annoncés est raisonnable. Après lecture, je suis un peu dubitative, et ne sais pas si je lirais la suite.

Et, d’un point de vue numérique, le recueil Folies, des Artistes Fous que j’ai hâte de découvrir (et surtout, de trouver le temps pour le lire) depuis que sa sortie est annoncée, étant donné que c’est un sujet qui me fascine. Chair et tendre, d’Amelith Deslandes, un recueil de nouvelles terreur, Morts Dents Lames, un autre recueil de nouvelles fantastiques, ainsi que Les Résidents, dont on m’a dit qu’il était sombre et angoissant. Sachant que j’ai toujours ignoré les avertissements, pour finalement devenir pâle pendant la lecture, j’attendrai un moment d’euphorie durable pour le lire.