Bibliothèque

Join the P.à.L. #3

Uncle-Sam1

Oyez, oyez ! Un deuxième épisode des nouveautés (ahem) qui ont rejoint ma pile à lire pour 2015 ! Qui aurait cru cela possible ? Certainement pas moi, vu mon assiduité à ce genre d’exercices… Enfin, ça tombe bien, nous sommes à la moitié de l’année, j’ai acheté quelques livres, l’occasion rêvée d’en faire un article avant que la liste ne devienne trop longue et que je perde le courage de tous les lister.

petitsdieuxsourceryhuitimefillemaquettesPratchett_v2.inddnousommestouscharly9lechateaucareyRomanRoiArthur

 

En un coup d’oeil, on peut voir que j’ai acheté beaucoup de Pratchett, j’ai profité de la promotion de l’Atalante (juste avant d’apprendre le décès de l’auteur), j’ai regularisé en prenant Les Petits Dieux (que j’ai déjà souvent mentionné comme étant le livre qui m’a sorti de ma léthargie livresque pendant des vacances d’été au lycée, il y a plus de 10 ans), puis, lors d’un week-end à Paris, j’ai trainé tout le monde chez Shakespeare and Co’, pour y acheter Sourcery, en jolie édition reliée (j’y ai cherché le chat, je n’ai trouvé que sa gamelle, je suis déception).

Le Huitième Sortilège et la Huitième Fille, eux, sont des nouvelles acquisitions qui ont eu l’honneur d’être lues pratiquement immédiatement.

Nous sommes tous des féministes est un essai que j’ai acheté un peu à l’aveugle alors qu’il venait de sortir, c’est plus tard que j’ai lu tous les articles à son sujet, ce qui a confirmé que mes 2 € étaient sans doute bien investis.

Charly 9 de Jean Teulé : j’apprécie énormément cet auteur depuis que j’ai lu Le Montespan, pourtant, je n’ai pas lu ses derniers livres. Alors quand je suis tombée sur cet exemplaire pratiquement neuf à 0.50 € sur un marché aux puces, j’ai fait « Gniiiii » et j’ai sorti ma petite monnaie.

C’est sur le même stand que Charly 9 que j’ai trouvé Le Château, d’Edward Carey. La couverture m’a intrigué, l’état du livre était excellent, le prix tout autant (le même que pour Charly 9), le regard implorant du personnage de couverture qui me suppliait de l’emporter m’a convaincu. C’est seulement en rentrant chez moi que j’ai vu qu’en fait, il venait de sortir…

Shut-up-and-take-my-money

Au lycée, j’ai dû étudier Perceval ou le Roman du Graal pour l’épreuve du bac de Terminale. On pourrait croire que ça m’aurait vaccinée contre les écrits médiévaux arthuriens. Pourtant, Le Morte d’Arthur trainait sur ma liseuse depuis 3 ans. Oui, en V.O. Sauf que cette V.O., elle me faisait un peu peur. Du coup, quand j’ai su que L’Atalante allait sortir une nouvelle version avec une nouvelle traduction, j’ai parcouru toutes les librairies de Strasbourg et Dijon pour la trouver. Sans succès. La mort dans l’âme, j’avais classé l’affaire. Tant pis. Il aura fallu un week-end prolongé à Toulouse et sa merveilleuse librairie Bédéciné pour qu’enfin, il soit mien. Il est beau, il est doux, il est bleu, c’est Le Roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde, de Thomas Mallory.

 

Publicités
Bibliothèque

Join the P.à.L. #2

Uncle-Sam1

Le seul et unique épisode de Join the PaL (qui pourrait aussi bien s’intituler, comme partout, In my Mailbox, si seulement les livres arrivaient réellement dans ma boite aux lettres – les déposer dans la boîte aux lettres avant de rentrer n’est pas une option -) date déjà de juin. Et lors de mon dernier Top Ten, qui remonte également à un mois, je vous annonçait fièrement que mes achats 2014 avaient été raisonnables, la cape au vent, le nez en l’air et le halo céleste. Ils le sont sans doute, mais entasser tous les livres achetés depuis juin (ou reçus en cadeau) sur une pile, ça n’aide pas à visualiser le « raisonnable » de la chose (heureusement que j’en ai déjà lus quelques uns). Alors, avant que cette pile ne s’écrase en plein milieu de mon salon, voici mes dernières acquisitions !

51kMp06sawL musiquedusilence (179x281) 3980 (452x640) savemepythie (250x346) Fool_s_Assassin (383x522) grimoire-recettes-l-apothicaire-12626-300-300 (248x300) recettenounouogg (427x640) handmaid'stale (400x430) index (245x346) ludwig_fantasy_2529 (392x600) mémoires d'un maitre faussaire  notesboulet (278x397)   unehistoire de tout (118x180) worldoiaf (260x344) zamonien (221x346)

Je vous avais parlé en long, en large et en travers du Nom du Vent de Patrick Rothfuss, et aussi que la suite allait se retrouver dans ma pile à lire. C’est fait, et The Wise Man’s Fear est déjà lu. La Musique du Silence attendra un peu, elle se trouvait sur ma liste de Noël, et avant de retomber dans une panne qui n’est pas si loin derrière moi, je préfère souffler en allant voir ailleurs (désolée, Patrick).

Save me Pythie est un manga français. Oui. Autant dire que c’est une BD au format poche, hein. Elle reprend les mythes grecs, et comme le premier tome était sympathique, j’ai acheté le deuxième lors de sa sortie. Un article était prévu. Les limbes de mes brouillons l’ont mangé. Il faudra que j’aille le chercher.

Fool’s Assassin. Est-ce que je dois encore vous en parler ? Non, n’est-ce pas ? Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à lire l’article sur la suite de l’Assassin Royal (Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii).

Grimoire des recettes de l’apothicaire. Il se trouvait également sur ma liste de Noël, parce que j’adore faire tremper des trucs dans des bocaux et les oublier. Ça me permet de créer des microcosmes et de me prendre pour Dieu. Non, en vrai, j’aime savoir quelles plantes sauvages (ou pas, d’ailleurs) peuvent nous apporter des bienfaits, et comment les préparer, vivement le printemps que je puisse récolter !

Les Recettes de Nounou Ogg. Quand je l’ai déballé à Noël, juste après le Grimoire de l’apothicaire, on m’a dit qu’avec des bouquins pareils, on ne viendra plus manger chez moi. Je comprend pas. La branlante aux fraises a pourtant l’air… conviviale… Sérieusement, une livre de recettes. De Nounou Ogg. Comment résister ? (En plus, certaines recettes ont l’air faisables dans notre monde à nous ! – branlante aux fraises -)

The Handmaid’s Tale, qui se trouvait sur ma liste à lire depuis deux ans, au bas mot. C’est en rendant une visite de courtoisie à ma librairie anglophone préférée qu’enfin, je l’ai trouvé. Ni une ni deux, je suis passée à la caisse (en commandant The Wise Man’s Fear dans la foulée). De plus, il est sur la liste des 1001 livres à lire.

L’homme qui sauva le monde et autres sources d’étonnement. Le livre tiré du fantastique blog Axolot (aussi disponible en BD). Il me le fallait.

Ludwig Fantasy. Il s’agit de la suite de Ludwig Revolution, manga qui détournait les contes de Grimm pour en faire des récits dignes des pires films d’horreur. La fin m’avait laissé un goût de trop peu, alors quand j’ai su que la suite allait sortir, pour s’aventurer hors des terres de Grimm, j’ai attendu la date de sortie de pied ferme.

Mémoires d’un maître faussaire. Là aussi, un article s’est perdu dans les limbes des brouillons. Un livre déroutant, dont je ne sais toujours pas trop quoi penser. Il est temps de replonger dans mes notes et de vous en parler.

Notes. Il est doré et il y avait un écusson avec. Et il y a du Boulet dedans.

Bon, il n’a pas de licornes, mais des dinosaures. Des DINOSAURES et du DORE ! Et un écusson PANDA !

 Une histoire de tout, ou presque. Parce qu’à part les dinosaures dorés, s’instruire pour de vrai, ça me semblait une bonne idée.

A World of Ice and Fire. En tant que grande amatrice du Trône de Fer, il me fallait cette encyclopédie rédigée par GRRM et les tenanciers de Westeros.org.

Zamonien: Entdeckungsreise durch einen phantastischen Kontinent – Von A wie Anagrom Ataf bis Z wie Zamomin. La Zamonie est un univers si foisonnant et complexe qu’une encyclopédie n’est pas de trop pour conserver une vue d’ensemble sur tout ce bestiaire et ce continent étrange. ET j’aime les encyclopédies insolites.