Madeleines de Proust

(Non, je ne vais pas parler de littérature classique, ni de livre en particulier, pas même exclusivement de livres, et, d’ailleurs, je ne sais plus trop où je voulais en venir, pour pas changer)

Il y a des livres, des films, des séries qui nous marquent pendant notre enfance, qu’on oublie, et soudain, on se souvient d’une scène, d’une phrase, et on ne se souvient plus d’où ça sort. (Me dites pas que ça n’arrive qu’à moi, hein oO) Et souvent, quand ça me prend, quand une scène (je vais dire scène, dans les livres aussi, on peut dire qu’il y a des scènes, hein) qui me revient, elle ne me lâche plus, elle m’obsède, et je peux passer des heures à tenter de chercher d’où ça sort, le titre du livre, le nom du film, et parfois, où me le procurer. Quand j’y arrive.

Il y a, par exemple, un film dont plusieurs scènes m’ont marquées, j’ai cherché ce film pendant plusieurs mois, étalés sur deux ou trois ans, des fois, j’oubliais, puis, ça me revenait. Je ne me souvenais que d’une maison abandonnée, de deux enfants qui tentent d’y pénétrer, et d’un de ses garçons (oui, c’était des garçons), qui de choc, perds ses cheveux et ensuite, par je ne sais plus quelle magie, parvient à les faire repousser, à une vitesse fulgurante, ce qui ne tarde pas à la faire ressembler au cousin Machin. J’ai épluché tous les films sur Imbd portant le tag « cheveux », j’ai cherché avec mon ami google pendant des heures, quand, enfin, je l’ai retrouvé, grâce à un article de quelqu’un qu’il avait marqué autant que moi. J’ai vu ce film à l’age de 5 ans, si ce n’est pas avant, et je l’avais enfin retrouvé ! Il était même disponible sur Google Vidéo ! Et… j’ai pas osé le regarder… De peur de ne pas y retrouver ce que j’y avais vu avec mon regard d’enfant.

The Peanut Butter Solution

Par contre, j'avais occulté la présence de Céline Dion... Oo

Il y a aussi plusieurs séries qui m’ont marquées, l’une d’elle, très courte, relatant la vie d’une boule de pâte à modeler bleue qui sert un monstre qu’on ne voit jamais, et qui ouvre une trappe pour y trouver la nourriture du monstre invisible et de laquelle s’échappent des petites bestioles grouillantes. La recherche était  laborieuse, et j’ai également retrouvé tous les épisodes sur une chaine Youtube. J’ai regardé les premiers, mais je ne suis pas allée plus loin. Tout comme cette série avec des bonds dans le temps à l’aide d’un cadran solaire… Oo

The Trapdoor

La boule bleue et ses bestioles

Autant je peux regarder de nouveaux épisodes d’émissions qui ont bercé mon enfance, je ne peux pas regarder les anciens épisodes.

En ce qui concerne les livres, c’est pas faute d’avoir cherché, mais je n’ai jamais retrouvé les titres des livres qui me hantent. Entre le livre qui parle d’une sorcière qui fabrique des brosses et celui de la famille qui se retrouve projetée au Moyen-Age avec la couverture ornée de’têtes de dragons montés en trophées de chasse, aucun n’est revenu à moi. Et même si, est ce que je les lirais encore une fois ? Ou bien resteront-ils sagement sur une étagère, ou un disque dur, tels de vieux souvenirs dont on sait qu’ils sont là, mais qu’on ne consulte plus ? Mais si on sait qu’on ne les lira ou regardera plus, pourquoi les conserver ? Ces choses conservent-elle une partie de nous ? Ou l’inverse ?

Et, comble du comble, alors que je viens de terminer cet article et m’apprête à le publier, je retrouve enfin les deux livres dont je cherchais éperdument les titres ! Si j’avais su, j’en aurais parlé plus tôt et ça m’aurait pas turlupiné pendant des lustres ! Je fais quoi ? Je les commande et les laisse prendre la poussière ? Ou je les laisse tout en sachant qu’ils sont là, et que les retrouver sera plus facile ? Et c’est grave que je puisse passer des heures à chercher des bêtises pareilles ?

Dragons !

Après de laborieuses recherches, les dragons !

Mme Brosse et son laquais

...et Mme Brosse et son laquais

Je fais quoi ? Je les commande et les laisse prendre la poussière ? Ou je les laisse tout en sachant qu’ils sont là, et que les retrouver sera plus facile ? Et c’est grave que je puisse passer des heures à chercher des bêtises pareilles ?

2 réflexions sur “Madeleines de Proust

  1. Moi je commanderais xd.
    Là comme ça je n’ai aucun exemple en tête de souvenirs similaires. Mais il doit sûrement y en avoir. Si un jour j’en ai un, j’te raconte.
    Sinon, le truc des dragons attise ma curiosité!

    • Je vais voir si je les trouve chez le même vendeur. Mais je ne sais quand même pas si je les relirais… C’est un peu comme retrouver un ami d’enfance et avoir peur de plus avoir à lui dire… Ou bien se souvenir que cet ami aimait bien nous tirer les couettes… On ne s’en souviens que si on lui reparle. ^^
      Pour celui des dragons, j’ai cherché, je ne trouve pas de résumé et je ne m’en souviens pas assez bien pour te dire de quoi exactement ca parle, comme dis, la seule chose dont je me souvenais, c’était la couverture et que ca se passait à Camelot avec un enfant du XXème siècle. Oo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s