Splice

Attaque du super mutant poulet poisson salamandre libellule raie humain machin bidule

Attaque du super mutant poulet-poisson-salamandre-libellule-raie-humain-machin-bidule

Un truc que j’aime bien, c’est les films d’horreur. Seulement, j’ai beaucoup de phobies. Certaines sont complétement saugrenues, d’autres plus problèmatiques quand il s’agit de films un peu, euh, glauques, diront nous. Parmi ces phobies, complètement inexpliquées, hein, il y a les limaces, les vers de terre, les tongs, le grincement des couverts sur une assiette, les minikeums et les créatures humanoïdes bizarres (non, y’a pas d’intrus dans la liste). D’ailleurs, le premier film que j’ai vu qui m’a fait peur, c’est « La Mouche », quand j’étais petite, je ne l’ai même pas vu en entier tellement le machin mutant qui grimpe au plafond m’a fait flipper ma race. Par contre, d’autres films bien glauques, pfeuh, la petite Lady of the blog en culottes courtes, ben, elle était pas impressionnée. Les oiseaux de Hitchcock ? « Ooooooooooooooh ! Oiseauuuuuux ! » Mes parents n’ont d’ailleurs jamais compris pourquoi je choisissais toujours cette vidéo-là dans le meuble télé. X-files dans la trilogie du samedi ? Heureusement que c’était justement le samedi, je pouvais me coucher un peu plus tard ce jour-là (à part un épisode avec un lombric géant dont je ne me souviens que d’une scène et qui hante encore mes cauchemars 15 ans plus tard). E.T. ? Là, c’était une autre histoire, E.T. m’a toujours mis mal à l’aise. Il devait me sembler trop gluant.

Bref, revenons à nos mutants, parce qu’en fait, je voulais parler de Splice. (Comment ça, il est sorti l’année dernière ? Comment ça, je suis à la bourre ? Je fais ce que je veux d’abord !

Ce film avec la créature humanoïde bizarre (x.x) sur l’affiche, je voulais le voir au cinéma l’année dernière, pour une obscure raison, sachant que les bestioles étranges et potentiellement gluantes, c’est vraiment pas ma tasse de thé (le thé non plus d’ailleurs, j’aime pas ça… ma tasse de café ? O_o). Personne ne s’est dévoué pour m’accompagner, et c’est tant mieux, j’aurais commencé à hurler à peine le film commencé. C’est donc dans le confort de mon salon, en compagnie de ma moman et de mon chat (qui m’ont aussi tenu compagnie pour The Ring, qui, en tant que film d’horreur japonais, est assez anxiogène, pour moi en tout cas) que j’ai lancé le DVD.

Attention spoilers !

!

!

!

Le film commence dans un laboratoire pharmaceutique, appelé NERD (non, j’invente rien), où un couple créée des êtres à partir d’ADN de différents animaux, afin d’extraire des protéines visant à guérir le cancer. Leurs premières créatures sont un couple de, euh… De quoi, au juste ? Je dois avouer qu’à aucun moment il n’a été mentionné de quels animaux ils avaient extrait les ADN (ADNs ? ADN ?). Bref, un couple de machins roses, ressemblant à des limaces géantes, sans yeux, sans rien, en fait, mais qui s’accouple. Fred et Ginger qu’ils s’appellent, les trucs là. Le lecteur attentif qui aura fait attention au premier paragraphe se doutera qu’à la vue de ces bestioles, j’ai hurlé tel un lapin crétin et me suis cachée derrière mon chat (ben oui, il a des griffes et des dents, il peut me protéger des trucs de la télé, voyons, c’est logique !).

Le charmant petit couple décide ensuite de corser l’expérience en ajoutant de l’ADN humain, rien que pour tester, hein, sans mener l’expérience à terme, juste pour voir si ça pourrait, éventuellement donner quelque chose. Bien entendu, ça marche, mais, comme convenu, ils décident de remiser leur bidule plein de chromosomes au congélateur, ils ont vu que ça pouvait marcher, mais éthiquement, c’est mal vu.  Enfin, surtout que leur employeur trouverait pas ça très lol de découvrir que ses deux scientifiques fous préférés ont utilisé ses fonds pour créer un mutant non autorisé.

Elément perturbateur

Parce que forcément, on en est même pas à la première demie heure du film, il fallait bien que ce fut de gênes soit incubé. Et, forcément, telle Eve à la pomme, c’est la gonzesse qui se sauve devant la porte du congélateur et file faire incuber sa bestiole. Qui, d’ailleurs, se développe très vite. Au bout d’une journée, paf, l’utérus artificiel explose, et en sort une mignonne créature entre le têtard et le facehugger (qui qui s’est caché sous la table à ce moment là, hein ? -________-) qui attaque Elsa, notre Eve qui doit bien regretter d’avoir cédé à la tentation de faire vivre cette chose. Le couple rentre chez lui et découvre le lendemain, en revenant au laboratoire qu’en fait, le machin dégueulasse qui avait attaqué Elsa n’était pas leur « bébé » finalement, mais son œuf. Leur créature finale, en fait, ressemble à un lapin dépecé (oui, voyez ? comme ceux dans la vitrine du boucher !) sans pattes avant et avec des pattes arrières de poulet (en fait, on dirait Ponyo sur la falaise pendant sa mutation… mais sans cheveux, du coup).

Ponyo21

Mutant poulet-poisson-humain

Ellipses et scènes mémorables

Je vais pas vous spoiler TOUT le film, hein, ça vous prendra moins de temps à le regarder que moi pour l’écrire. En tout cas, certaines scènes sont plus qu’étranges.

Florilège :

  • Clive (le monsieur dans le film), tente de tuer Dren (la créature… ça fait NERD à l’envers, pour ceux qui auraient pas suivi et saisi le rapport) en la noyant pendant une crise de fièvre et justifie sa tentative, et surtout son échec en disant qu’il savait qu’elle avait des branchies et que c’était pour qu’elle les utilise…
  • lors d’une conférence au sujet de Ginger et Fred, les deux machins roses s’entretuent et s’ensuit un raz de marée de sang… Jamais j’aurais pensé que deux bestioles de cette taille contiennent autant de sang… Et visiblement, ne contiennent QUE du sang…
  • Dren ne s’exprime qu’avec des petits chouinements ou couinements… Delphine Chanéac aurait-elle un accent pourri en anglais ?
  • Dren est une peste, elle tue un chat (cette scène-là fut encore pire pour moi que l’accouplement des vers limaces roses… Pauvre chat…) simplement parce qu’Elsa le lui a donné… Et qu’elle semble jalouse de celle qui « a » Clive…
  • d’ailleurs, elle semble être bien en mal d’affection, la pauvre créature, mais alors, pourquoi tuer le pauvre chat ? (non, je m’en remet pas…)
  • Clive tente d’abord de tuer Dren, pense qu’elle est une abomination, mais ça ne le perturbe pas plus que ça de s’accoupler gaiement avec elle dans une grange… (d’ailleurs, on dirait qu’il préfère coucher avec un mutant qu’avec sa copine, au vu de son comportement lors des quelques scènes de sexe du film…)
  • en plus, d’après Clive, c’est la faute d’Elsa s’il est allé queuter avec une mutante…
  • pourquoi elle a des sourcils et pas de cheveux ? oO
  • pourquoi une fois qu’elle a « hermaphrodité », elle/il pousse des cris de harpie alors qu’avant, elle couine à peine ? Une harpie, c’est pas très viril. Oo

Je m’arrête là sinon, je vais tout vous raconter. Je ne voudrais pas gâcher le plaisir de ceux qui veulent le voir et qui auront lu malgré mon avertissement. Mais en gros, WTF ? Elle sort quand la suite ? Me dites pas qu’avec une fin pareille, il n’y aura pas de suite ? Et pourquoi c’est la femme la fautive ? Et pourquoi doit-elle expier la faute de cette manière ? Manière que je trouve d’ailleurs particulièrement monstrueuse, mais ça, c’est peut être juste moi…

C'est toujours la faute de la femme...

C’est toujours la faute de la femme…

2 réflexions sur “Splice

  1. Aaaah j’ose pas lire en entier parce que j’ai pas vu le film et que j’aimerais bien le voir, justement.

    En lisant ton histoire d’X-Files ça me rappelle une expérience télévisuelle traumatisante de ma jeunesse. J’étais allée une fois chez une copine le samedi soir, et elle, le samedi soir, elle regardait X-Files. Et dans l’épisode qu’on a regardé, il y avait des vers fluos qui tuaient les gens et les mettaient dans des cocons dans la forêt pour pouvoir les bouffer tranquillou. Et ces choses étaient tellement petites qu’elles s’insinuaient dans les interstices des portes de maisons, de voitures… ce qui fait qu’on ne pouvait pas y échapper. J’ai été tellement terrorisée que je n’ai plus jamais regardé cette série.

    • C’est bien pour ca que j’ai mis l’avertissement du spoiler. ^^ Personellement, on m’avait déjà parlé de certains trucs et je connaisait déjà la fin aussi, mais bon…

      Je me souviens très vaguement de cet épisode, mais je suis pas sûre, s’il y a des vers, ca aurait du me marquer plus que ca. o.O A moins que mon traumatisme des vers ne soit venu qu’après… Oo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s